Prévention

La Fondation Marie-Vincent joue un rôle au plan de la prévention de la violence sexuelle en ciblant les enfants, les adolescents, les parents, les professionnels et la population générale.

Tous les enfants méritent de vivre une vie heureuse, de se développer sainement, de s’épanouir et de se réaliser à leur plein potentiel.

Nous croyons en la prévention, l’éducation, la sensibilisation des enfants, des adolescents, des parents et de la population générale. Nous misons sur des rapports égalitaires entre les filles et les garçons et harmonieux entre les enfants et les adultes, les jeunes et les moins jeunes.

Aucun enfant, quelque soit son sexe, son âge, sa culture ou son origine ne devrait subir de violence sexuelle. Aucun enfant ne devrait vivre avec les graves conséquences psychologiques, physiques, familiales, scolaires et sociales qu’elle engendre.

Nos projets

Une éducation à la sexualité saine et aux relations égalitaires pour les tout-petits

Logo AE Vertical Fond blancFinancé par Avenir d’enfants, le projet Lanterne vise à sensibiliser les communautés à l’importance de l’éducation à la sexualité saine et aux relations égalitaires entre les filles et les garçons.

Il mise sur l’importance de débuter l’éducation à la sexualité tôt dans la vie de l’enfant. C’est en se référant aux pratiques préventives les plus prometteuses que du matériel éducatif et des interventions adaptées à leur niveau de développement seront développées pour protéger nos tout-petits. Ce travail sera fait collaboration avec les partenaires des communautés.

Dans l’optique d’accroître les facteurs de protection des tout-petits, le projet rejoint les proches et les acteurs du secteur préscolaire :

  • Les enfants âgés de 5 ans et moins;
  • Les parents en tant qu’acteurs de premier plan dans le développement de l’enfant;
  • La famille élargie;
  • Les intervenants des milieux communautaires;
  • Les intervenants des services de garde et des réseaux éducatifs préscolaires;
  • Les intervenants du réseau de la santé et des services sociaux.

Pour l’instant, le projet se déploie dans des communautés en Montérégie, à Montréal et la communauté Atikamekw.

Prévenir la cyberviolence sexuelle auprès des adolescents

Le projet NON à la cyberviolence sexuelle pour nos jeunes vise à sensibiliser les adolescentes et adolescents, les directions d’écoles secondaires, les enseignants, les professionnels et les parents à la problématique de la cyberviolence sexuelle. Des jeunes d’écoles de Laval, de la Montérégie et de Montréal se trouvent au centre du projet, impliqués dans des comités de travail. C’est en collaboration avec eux que nous construirons des stratégies de prévention prometteuses.

Par la suite, chaque école pourra établir un plan d’action concret, réaliste, créatif et original pour sensibiliser les jeunes à la problématique. Cette stratégie tiendra compte de la réalité de chaque établissement scolaire ainsi que des adolescents qui y étudient.

Pour toutes les Marie et tous les Vincent, donnons.

Abonnez-vous à notre infolettre