Nos besoins

La Fondation Marie-Vincent s’engage dans une campagne majeure de financement sur 3 ans avec l’objectif d’amasser 9,5 millions de dollars pour aider un plus grand nombre de jeunes au Québec.

Les sommes recueillies serviront à soutenir notre mission ainsi que quatre grands projets.

1. Améliorer l’accès à nos services

Le nombre de jeunes qui dévoilent des situations de violence sexuelle augmente et les besoins au niveau des services thérapeutiques sont grandissants. Au cours de l’année 2019-2020, la Direction de la protection de la jeunesse du Québec a retenu près de 4 400 signalements en abus ou risque sérieux d’abus sexuel, une hausse de 6 % par rapport à l’année précédente.

À Marie-Vincent, la liste d’attente ne cesse de s’allonger et compte désormais plus de 500 jeunes qui doivent attendre en moyenne 2 ans pour obtenir les services dont elles·ils ont besoin. C’est inacceptable!

Nous voulons aider plus d’enfants et d’adolescent·e·s, mais aussi nous assurer qu’ils puissent recevoir des services dans de meilleurs délais en recrutant plus de professionnel·le·s. Par ailleurs, afin d’améliorer l’accès à nos services de façon durable, nous souhaitons bonifier et diversifier l’offre de services afin d’assurer une réponse plus rapide et mieux adaptée aux besoins des jeunes et de leur famille.

Impact

Les enfants et les adolescent·e·s pourront obtenir les services dont elles·ils ont besoin plus rapidement.

Ceci permettra de réduire les conséquences de la violence dans la vie de ces jeunes, de grandir et développer leur plein potentiel.

Budget
1 150 000 $

Pour financer l’embauche et le maintien en poste de professionnel·le·s

2. Ouvrir un nouveau centre d’appui aux enfants à l’extérieur de Montréal

Environ 30 % des enfants qui attendent d’obtenir des services thérapeutiques à Marie-Vincent proviennent de la Montérégie.

Afin de nous permettre d’aider plus de jeunes et de faciliter l’accès à nos services, nous voulons ouvrir un nouveau point de service en Montérégie, où des partenaires financiers et cliniques sont déjà mobilisés.

L’objectif est, comme à Montréal, de placer l’enfant au cœur des priorités en offrant les services dont les familles ont besoin sous un même toit : policiers, médicaux, psychosociaux et thérapeutiques.

Impact

L’ouverture d’un 2e centre d’appui aux enfants permettra de venir en aide à un plus grand nombre de jeunes victimes, dans leur région.

Budget
2 400 000 $

Pour financer les services aux jeunes et aux familles,
l’infrastructure, les équipements, la technologie et l’embauche de personnel.

3. Offrir des services aux jeunes victimes de violence physique

La Fondation Marie-Vincent vient en aide aux jeunes victimes de violence sexuelle. Nous savons toutefois que les besoins de services pour les jeunes victimes d’abus physique sont importants.

Durant la dernière année seulement, près de 14 000 signalements pour abus et risque sérieux d’abus physique ont été retenus au Québec par la Direction de la protection de la jeunesse. Il s’agit du 2e plus important motif de rétention de signalement.

Malgré cette réalité, très peu de services thérapeutiques spécialisés sont offerts à ces jeunes victimes.

À cette fin, et dans un premier temps en Montérégie sous forme de projet pilote, la Fondation veut élargir son offre de services pour aider les enfants et les adolescent·e·s victimes de violence physique, sachant que le traitement que nous offrons présentement aux jeunes ayant subi de la violence sexuelle fonctionne aussi pour les victimes d’autres formes de maltraitance.

Impact

Les jeunes victimes de violence physique résidant en Montérégie pourront recevoir l’aide nécessaire pour surmonter cette épreuve et développer leur plein potentiel.

Budget
300 000 $

Pour financer le développement de l’offre de services.

4. Soutenir la recherche en violence sexuelle

La Fondation Marie-Vincent soutient ,depuis 15 ans, la Chaire interuniversitaire Marie-Vincent, qui développe une expertise québécoise de haut niveau en matière de prévention, de dépistage et d’intervention auprès d’enfants et d’adolescent·e·s victimes de violence sexuelle. En se basant sur les meilleures pratiques et les données probantes, elle contribue au développement, à l’évaluation et à l’amélioration des services offerts à Marie-Vincent.

Grâce aux travaux menés par la Chaire, la Fondation offre des services spécialisés, à la fine pointe des connaissances scientifiques, aux jeunes victimes et à leur entourage. La Chaire a notamment pu démontrer qu’à la suite du traitement reçu les jeunes victimes ont :

  • une meilleure estime de soi;
  • moins de symptômes d’anxiété;
  • moins de symptômes de dépression;
  • moins de symptômes de stress post-traumatique;
  • moins de sentiment de culpabilité.

Impact

La poursuite des activités de la Chaire permettra de consolider le leadership de la Fondation Marie-Vincent en matière de prévention et de traitement des jeunes victimes de violence sexuelle, assurant ainsi une offre de services thérapeutiques de haut niveau adaptée à leurs besoins.

Budget
345 000 $ sur 3 ans

Pour financer la recherche

Pour toutes les Marie et tous les Vincent, donnons.

Abonnez-vous à notre infolettre

  • Adresse courriel