Réalisations

La Chaire interuniversitaire Marie-Vincent : pour développer des connaissances scientifiques de fine pointe sur l’agression sexuelle envers les enfants

La Chaire interuniversitaire Marie-Vincent sur les agressions sexuelles envers les enfants assure depuis ses débuts les activités de recherche du Centre d’expertise Marie-Vincent. Une équipe de chercheurs associés et d’assistants de recherche provenant de l’Universités de Montréal et de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) poursuivent des projets de recherche qui s’inscrivent dans l’un ou l’autre des trois axes de recherche suivants :
Axe 1 l L’évaluation des besoins et des capacités des enfants victimes d’agression sexuelle et
de leur famille;
Axe 2 l L’évaluation des services offerts par le Centre d’expertise Marie-Vincent;
Axe 3 l L’étude des différentes trajectoires de développement des enfants impliqués dans des
situations d’agression sexuelle.
Au cours de la dernière année, 10 projets de recherche ont été amorcés ou se sont poursuivis,
dont sept faisant l’objet d’une subvention. En plus de poursuivre les projets de recherche en cours, la Chaire travaille sur la mise en oeuvre de nouveaux projets et sur le transfert des connaissances par la collecte de données et par la diffusion des résultats de recherche. À cet égard, la Chaire produit et diffuse des documents permettant le développement et le partage de l’expertise en matière d’agression sexuelle envers les enfants, et ce, tant pour les milieux cliniques que scientifiques. Au cours de la dernière année, c’est plus de 110 productions scientifiques qui s’ajoutent au bilan de la Chaire (publication d’articles, de chapitres de livres ou de communications). Par ailleurs, deux livres sur les agressions sexuelles envers les enfants seront publiés au cours de la prochaine année.

FAITS SAILLANTS DES 2 PREMIÈRES ANNÉES DU 2E MANDAT (2010-2012) :
• 8 SUBVENTIONS OBTENUES
• 10 PROJETS DE RECHERCHE EN COURS
• 20 ÉTUDIANTS DE 2e ET 3e CYCLE ACTUELLEMENT SUPERVISÉS
(3 ont obtenu un diplôme à ce jour)
• 52 PUBLICATIONS (articles et chapitres de livres)
• 73 COMMUNICATIONS
• 2 MONOGRAPHIES

Au terme de sept années d’activités fructueuses, la présence de la Chaire s’avère indispensable pour documenter et mesurer la qualité des interventions menées auprès des enfants et pour permettre d’assurer le développement de meilleures pratiques.

 

LE TRAITEMENT SPÉCIALISÉ OFFERT AUX VICTIMES PAR LE CENTRE D’EXPERTISE MARIE-VINCENT

Le traitement spécialisé offert par le Centre d’expertise Marie-Vincent aux enfants victimes d’agression sexuelle repose sur une approche cognitive-comportementale centrée sur la résolution du traumatisme.

C’est un traitement qui a été développé par des thérapeutes et chercheurs renommés dans le domaine des mauvais traitements envers les enfants. Cette approche est maintenant reconnue à l’échelle internationale comme un exemple de pratiques basées sur les données probantes. L’efficacité du traitement sur la réduction des symptômes manifestés par les enfants victimes d’agression sexuelle a été démontrée par les experts scientifiques.

Considérant qu’une agression sexuelle affecte non seulement l’enfant victime mais également toute sa famille, le Centre d’expertise Marie-Vincent favorise le soutien du parent ou du proche accompagnateur comme élément important pour le bien-être de l’enfant. Le traitement privilégié a l’avantage d’inclure les parents pour les aider à soutenir leur enfant face à l’agression sexuelle vécue.

De façon générale, le traitement consiste en 12 rencontres de 90 minutes, à raison d’une fois par semaine. C’est une approche thérapeutique qui permet de s’adapter aux besoins de l’enfant et de travailler avec eux de façon ludique, par le jeu et les activités.

LES SERVICES OFFERTS AUX VICTIMES PAR LE CENTRE D’EXPERTISE MARIE-VINCENT

Le Centre d’expertise Marie-Vincent offre des services spécialisés aux enfants âgés de 12 ans et moins victimes d’agression sexuelle ou présentant des comportements sexuels problématiques. Le Centre réunit dans un même lieu tous les services dont ces enfants ainsi que leurs parents ou leurs proches peuvent avoir besoin :

  • Services policiers (investigation policière)
  • Services médicaux (examen médical global, investigation médicolégale)
  • Services psychosociaux (évaluation des besoins, traitement spécialisé)
  • Services sociojudiciaires (accompagnement, soutien et informations)

Des services personnalisés de soutien sont également offerts aux parents d’enfants victimes d’agression sexuelle.

Les services psychosociaux sont offerts à la clientèle par une équipe multidisciplinaire de professionnels :

  • Psychologues
  • Sexologues
  • Travailleurs sociaux
  • Psycho-éducateurs

Le modèle organisationnel du Centre d’expertise Marie-Vincent, intersectoriel et interdisciplinaire, associé à une Chaire interuniversitaire, est unique au Canada et ailleurs.

« Quand je suis arrivé ici, mon cœur était enfermé dans sa carapace. J’étais triste et en colère. Maintenant il y a une ouverture autour de mon cœur. Mon cœur est content. »

 

– Enfant ayant reçu des services au

                                                                                                                                                                                        Centre d’expertise Marie-Vincent

 

 Réalisations antérieures de la Fondation: le soutien financier aux organismes
Chaque année, la Fondation soutient financièrement des organismes québécois qui interviennent auprès des enfants de moins de 12 ans victimes de maltraitance. Sont admissibles : les organismes sans but lucratif dont la mission rejoint celle de la Fondation Marie-Vincent. L’aide accordée est destinée à des programmes de prévention et d’intervention auprès des jeunes victimes.En 2011, 25 199 $ ont été attribués à trois organismes québécois. Nous les remercions et les encourageons à poursuivre leurs initiatives d’intervention et de prévention auprès des victimes de maltraitance.
CARREFOUR-RESSOURCE a reçu 10 756 $ pour financer son projet « Rayon d’or », service de haltegarderie
répit s’adressant aux mères ayant des enfants de 5 ans et moins vivant dans un contexte de
pauvreté et d’extrême pauvreté présentant un faible taux d’utilisation des services offerts dans le réseau
de la santé et des services sociaux.
LE CENTRE LOUISE-AMÉLIE a pour mission d’aider les femmes violentées dans un contexte conjugal et
leurs enfants du territoire de la Haute-Gaspésie. Un montant de 9 443 $ lui a été octroyé afin de bonifier
l’offre de services aux jeunes ainsi que le nombre de périodes de répit pour les mères fréquentant le
Centre.
LA TRAVERSÉE offre des services professionnels de psychothérapie à des personnes victimes d’agressions
à caractère sexuel, dès l’âge de deux ans, et développe des activités de prévention de la violence auprès des jeunes. Un montant de 5 000 $ lui a été octroyé afin de poursuivre son programme « Prévention de la violence et Philosophie pour enfants » qui a pour objectif de prévenir la violence sous toutes ses formes de la maternelle à la 6e année.